Accueil partenariats créatifs

partenariats créatifs

Envoyer Imprimer PDF

Le Mucem

Mia Lukic n’avait pas d’idée précise en tête. Étudiante en art, elle souhaitait seulement mettre son talent au service du MuCEM. D’une manière ou d’une autre. Le musée marseillais lui a alors proposé de marcher dans les pas de Dionigi Albera et Manoël Pénicaud, deux anthropologues et de tenir un carnet de voyage numérique jusqu’à l’ouverture de leur exposition Lieux Saints Partagés, présentée du 29 avril au 31 août dernier.
Durant six semaines, la jeune marseillaise de 23 ans a traversé le Liban, la Turquie, la Tunisie, la Palestine, Israël, l’Egypte… à la découverte de sanctuaires méditerranéens fréquentés à la fois par les chrétiens, les musulmans et les juifs. Un phénomène très (trop) peu connu du grand public...

Lire la suite

Des partenariats créatifs avec le monde de la culture

Ingémédia tisse de nombreux partenariats avec le monde de la culture dans le cadre des enseignements des formations dispensées, des projets de réalisations collectives ou de la recherche :

Partenariats avec la licence professionnelle TAIS-TCSA (Technologies Créatives du Son et des Arts du spectacle) :

Conservatoire National à Rayonnement Régional (C.N.R.R.) de Toulon Provence Méditerranée (T.P.M.)

Le C.N.R.R. de Toulon a été créé en 2002. Premier établissement d'enseignements artistiques intercommunal, il regroupe aujourd'hui onze écoles de musique : Toulon, Hyères, La Garde, La Seyne-sur-Mer, Le Pradet, Carqueiranne, Six-Fours-les-Plages, Saint-Mandrier-sur-Mer, Ollioules, Le Revest-les-Eaux, La Valette-du-Var soit 6000 élèves. Il propose un enseignement supérieur en danse, théâtre, musique et arts du cirque avec la possibilité d'obtenir un diplôme professionnel. Le programme s'articule avec pédagogie, originalité, mise en commun du savoir-faire et développement de disciplines rares comme le tango, l'accordéon, le flamenco ou la danse contemporaine. En outre, il est habilité à délivrer des récompenses reconnues sur le plan national. (http://cnrr.tpm-agglo.fr/)

L'ensemble de musique contemporaines POLYCHRONIES

Créé en 1998, placé sous la direction artistique de Florent Fabre, Polychronies est un ensemble musical à géométrie variable. Dédié à la création et au répertoire contemporain des XXème et XXIème siècles, il s'appuie sur le "Collectif de Création et de Diffusion Musicale", 2CDM qui réunit instrumentistes, compositeurs musicologues et autres acteurs du monde de la création. Son engagement s'incarne par la commande d'œuvres mais également par la recherche de collaborations développant une transversalité des expressions artistiques telles que le théâtre, la danse, les arts plastiques et l'image.

Polychronies est soutenu par le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, le Conseil Général du Var, la Ville de Toulon, la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée et la Sacem.L'ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux), du PROFEDIM et de FUTURS COMPOSES (Réseau national de la création musicale). (http://polychronies.com)

Le Centre National de Création Musicale GMEM

Présidé par Georges Boeuf et dirigé par Christian Sebille, le GMEM conduit des actions dans le domaine de la création musicale, la recherche, la formation et la pédagogie, la production et la diffusion des musiques d'aujourd’hui, notamment dans le cadre du "Festival Les Musiques", et autres événements (concerts, installations, colloques, résidences…) à rayonnement national et international. Le GMEM, couvre un champ musical vaste : musiques mixtes, électroacoustiques, instrumentales et vocales… et développe des projets pluridisciplinaires liés aux arts plastiques et visuels, à la danse et au théâtre. L'action de recherche et de développement informatique du GMEM s'articule autour des axes suivants : La recherche sur l'interactivité, l’espace et la spatialisation, la synthèse sonore, la réalisation d'outils et de logiciels de traitement en temps réel du signal sonore. (http://www.gmem.org/)

Les "réacos" :

Le partenariat entre les étudiants de la licence TAIS-NTS (aujourd'hui TCSA) et le compositeur Jean-Michel Bossini (http://www.jeanmichelbossini.com/) associé à l'ensemble Polychronies et le GMEM a permis pendant trois ans de développer une recherche action originale centrée sur la création musicale contemporaine et l'apport des technologies temps réel (avec les logiciels Pure Data et Usine) de traitement sonore. Une véritable collaboration créative s'installe entre le compositeur proposant une partition ouverte et restant continuellement à l'écoute des étudiants qui participent au processus créatif sur deux plans : celui de l'apport de contenus (sons, textes, images) et la production de "Patches" temps réel de traitement sonore…

UT of Dallas :

University of Technology of Arts and Technology of Dallas (USA), Departement of Sound Design dans le cadre de la réalisation collective "Conception d'une base de données sonores avec descripteurs morphologiques" et "Design sonore de jeux vidéo".

Les "réacos" :

Un projet de recherche appliquée est en cours depuis trois ans autour de la conception d’une base de données sonores utilisant en partie la typo-morphologie de Pierre Schaeffer pour constituer les descripteurs des sons. Une interface graphique de type cartographie/réseau permettra de visualiser les résultats des recherches en mettant en avant les degrés de proximité des sons. D'autres travaux se font autour du design sonore interactif dans les jeux vidéo en utilisant la méthodologie des UST (Unités Sémiotiques Temporelles).

Partenariats avec la licence professionnelle TAIS-CIAN (Convergences Internet Audiovisuel Numérique) dans le cadre de la réalisation collective autour des "Objets communicants"

Pôle "Industries de la Créativité et Innovation" (ICI)

L'activité du pôle ICI se situe au cœur de "l'économie de la connaissance" que les instances européennes placent comme l'avenir économique du continent. Le pôle se construit autour du croisement entre 2 axes économiques et un axe artistique. Ces interactions sont à double sens. Les entreprises ont bien compris combien la créativité artistique pouvait transformer l'attractivité de leurs produits et services, le design n'étant qu'une des nombreuses applications de ce rapprochement bénéfique. De leur côté, depuis plus de 15 ans, les artistes explorent les potentialités créatives qu'offrent certaines technologies dont le numérique et, plus largement, le champ des TIC dans le domaine des interactions entre les individus et leur environnement.

Nous nous proposons de travailler principalement deux grands axes :

  • L'univers de la ville interactive et intelligente qui communique vers ses usagers et, en retour, qui encourage son appropriation de l'espace par la capacité d’y laisser des "traces".
  • L'univers des espaces intelligents qui détectent et s’adaptent aux besoins de leurs usagers. L'exemple des panneaux d’information d'aéroports qui délivrent leurs messages en fonction de la langue dominante des personnes qui les regardent est significatif.

Les "réacos" :

Conception et réalisation d'objets communicants à vocation culturelle (année 2010-2011) ou dans un lieu public (année 2011-2012). Quelques réalisations de l'année précédente : miroir tactile intelligent (My IRIS, Look at me), lecteur de musique en réseau qui vous reconnaît et qui obéit d’un seul geste, où vous voulez et quand vous voulez (Boxtape), table de cuisine intelligente (Kook-eat), cadre/tableau interactif (MuséeHome), tablette communicante (Interludik), application smartphone culturelle (Happy Culture), bracelet communicant (We Run).

Les étudiants conçoivent l'objet communicant et le site internet associé, ils produisent une simulation numérique de l'objet, le site internet ainsi que les éléments de la communication associée (affiches, vidéo promotionnelle…).

 

Favoris & Partage

Haut de page